06 octobre 2009

Nicolas Fargues, l'ange sexy des éditions P.O.L est le "roman des filles de Mouans"

ecrivain_nicolas_fargues08L'auteur de "Le roman de l'été", coqueluche de la 22e édition du festival du livre de Mouans-Sartoux qui s'est tenu ce week-end

Samedi matin, l'espace Beaux-livres grouillait déjà de lecteurs azuréens en mal d'histoires à saisir. Dans ce grand gymnase municipal où les gros chiffres rouges du tableau sportif minutaient les matchs littéraires, on peut s'asseoir boire un café long un peu court. A la même table ronde, on croise une festivalière assidue, une exposante bénévole des éditions Actes Sud, un écrivain journaliste de l'Huma spécialisé dans l'agriculture. Au hasard, ça brasse, ça se marre, ça discute au festival du livre de Mouans-Sartoux. Et le regard se fige. Est-ce que c'est lui? Ses cheveux sont plus ébouriffés que sur l'affiche de lui placardée au stand des éditions P.O.L, invitées d'honneur cette année; il traverse, assurément, la salle, un perfecto en skai bleu électrique à la main. Il est comme chez lui. Il monte sur l'estrade mouansoise pour présenter son dernier livre "Le roman de l'été". Nicolas Fargues y raconte les déboires de John en manque d'inspiration plus enclin à combler son ennui érotique qu'à noircir les carnets d'un premier bouquin. Le quinquagénaire passe ses vacances dans sa maison de campagne du Cotentin avec sa fille, son copain et une amie fort séduisante. Et pour voisin, il a Jean, jeune retraité et ancien soudeur de coques de sous-marins à la direction de la construction navale de Cherbourg et sa famille. Leur rêve: "percer une ouverture dans le mur de sa maison pour voir la mer".

"Le suspens, c'est de savoir si Jean va réussir ou pas, c'est un peu court, je sais", s'amuse ce trentenaire aux sept ouvrages dont "J'étais derrière toi" (éd. P.O.L) qui a dirigé pendant quatre ans l'Alliance française de Madagascar. Quelques soient les hypothétiques faiblesses de l'intrigue, les voyages qui ont inspiré ses oeuvres ou encore sa méthode d'écriture, Nicolas Fargues récolte de toute façon des bouches en coeur, des déhanchés subtils et des talons hauts. Mère et fille sont attentives aux changements de ce regard bleu faussement juvénile et ne cachent pas un téléphone mobile qui sert pour l'occasion de caméra. Tout près de lui, toutes prêtes pour lui, elles s'agglutinent pour un mot dédicacé, butinent un sourire, serrent tout contre elles l'opus désormais unique. "Moi j'ai essayé de lire un de ses bouquins, mais je crois qu'il faut être une nana pour le lire", entendait-on dans des travées, certainement plus masculines.

Posté par nezri à 18:43 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Nicolas Fargues, l'ange sexy des éditions P.O.L est le "roman des filles de Mouans"

Nouveau commentaire