14 mai 2007

Rien ne sert de courir...

Quelques centaines d'étudiants se réunissent dans les halls des facs, dans les amphis dans le meilleur des mondes. C'est la cas à l'université Aix-Marseille III, la fac de lettres d'Aix-en-Provence. Ils sont de la LCR, ils sont syndiqués ou ils sont anars. Ils sont foncièrement TSS (Tous sauf Sarkozy).

Ce qui signifie à j-2 de son investiture l'obligation de se constituer en AG au moins deux fois par semaine, parler d'organisation de manifestation, de résistance et d'un Sarkozy dictateur. Leur ligne de tir: frapper avant d'être frappé par les projets de lois antidémocratiques que mettra, forcément, en place  le nouveau président de la République. Attaquer car la meilleure défense c'est l'attaque. Le seul problème c'est que ces étudiants ne parveinnent pas à mobiliser beaucoup de monde, parce que les examens approchent, le beau temps aussi.

Mais surtout parce que Nicolas Sarkozy a été élu à plus de 53% de la population. Soit la majorité absolue. Soit par les urnes donc par la démocratie. Leur méthode , celle de mettre le paquet sur des manifestations préventives afin d'éviter que des mesures dangereuses soient adoptées est acceptable, défendable.

Mais n'est-il pas plus judicieux, comme le soutiennent des collectifs comme le syndicat étudiant UNEF d'attendre que ces mesures aient l'ombre d'une possiblité d'être prise. Attendre que le contrat à durée déterminée ou le droit de grève soit remis en cause, que les sans-papiers soient expulsés par charter et que la rédaction du Canard enchaîné soit à nouveau saisi pour réagir. Et à ce moment-là, peut-être qu'il y aura du monde dans les rues.

Posté par nezri à 14:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Rien ne sert de courir...

Nouveau commentaire